Book fair #6 La Théorie de la tartine

En 2006, quand Marianne, étudiante et blogueuse, est contactée par Christophe, un journaliste visionnaire qui parie sur l'avenir florissant du web, son monde s'écroule. Son ex a posté leur sex-tape sur un mystérieux site qui vient d'ouvrir et qui "va faire le buzz" selon le journaliste : YouPorn. Afin de faire sombrer la vidéo dans les méandres du net et pour mettre en place sa vengeance, Marianne n'a pas d'autre choix que de faire appel à Paul, un jeune hacker de 19 ans qui pige parfois pour Christophe. Un trio improbable qui n'a rien en commun à part Internet. Quelques années plus tard où en sont-ils ? Comment Internet a changé leur vie ? 
Une mise en perspective qui nous rappelle que les smartphones n'ont pas toujours existé... 




Titiou Lecoq (Girls and Geek pour ceux qui connaissent ce blog) signe son deuxième roman Au Diable Vauvert.
La blogueuse spécialiste de la web culture et des Lolcats dépeint les débuts d'Internet et de cette contre-culture qui s'est développée autour. Qui aurait pu croire que la société, les modes de vie, et les habitudes auraient tant changé en 10 ans ? 

Un roman actuel aux personnages attachants, humains, familiers... Entre essai et fiction, un roman hybride écrit avec simplicité. A la fois drôle, émouvant, prenant, Titiou réussit à toucher tout un chacun.

Lorsque j'ai rencontré Romain Monnery (auteur du Diable aussi et que vous devez connaître car il est l'auteur de Libre, seul et assoupi qui a été adapté en film) lors d'un salon et que nous avions parlé de Titiou, il m'avait demandé si j'avais aimé Les Morues... Je me souviens qu'en réponse à mon "ouii" il m'avait dit que son prochain serait encore meilleur, une "vraie pépite". Et c'est vrai, ce roman est une petite pépite que j'ai dévoré en quelques jours (merci les vacances de Noël). 

Avec son style si naturel et simple (parfois tranchant) elle nous offre un roman actuel, vrai.  J'aime beaucoup cette prise de recule sur le monde qui nous entoure où tout va vite, trop vite. Pensez-y, il y a seulement dix ans, le monde n'était pas 100 % connecté, tout le monde ne se trimballait pas avec le monde dans sa main (Merci Michel Serres... Quoi vous ne connaissez pas ? Allez vite lire Petite Poucette, ce mec est un génie). 
Bizarrement (ou pas) je me suis facilement identifiée aux personnages, représentants des générations Y et Z... Sans doute parce qu'un de mes professeurs de DUT fait partie du roman (aka Olivier Ertzscheid) mais aussi et surtout parce que je fais partie de cette génération atteinte du syndrome de FOMO (entendez Fear of missing out, soit la peur de louper l'information). J'ai grandi avec internet, je peux difficilement (mais j'essaye de me soigner) quitter mon portable plus d'une heure, et les choses ne risquent pas de s'améliorer avec mon métier... Mais j'essaie de me détacher, de prendre du temps loin des écrans pour ne pas faire un burn-out juvénile...

Alors un conseil, lâchez votre I-phone, et plongez dans La Théorie de la tartine.

La Théorie de la tartine, Titiou Lecoq, Au Diable Vauvert, 2015.


You Might Also Like

2 commentaires

  1. Qu'il est chouette ce blogounet tout beau ! Je vois que ça progresse ce nouveau design !

    Bises la belle!

    RépondreSupprimer
  2. Haha merci Bonnie ! Je vais encore avoir besoin de ton aide ;)

    RépondreSupprimer

Flickr Images