Chicano Dream

De passage sur Bordeaux pour m'inscrire en master et pour trouver un petit chez moi pour le temps de mes études, j'ai eu le temps de faire un peu de tourisme dans cette ville que je ne connais que très peu finalement. 
Compte tenu de la chaleur qu'il faisait ces derniers jours, j'ai préféré la  fraîcheur des musées climatisés que la chaleur des rues. C'est au Musée d'Aquitaine que je me suis attardée et plus particulièrement sur l'exposition temporaire : Chicano Dream - La collection Cheech Marin (1980-2010). Elle se tiendra au musée pendant tout l'été et jusqu'en octobre.

N'y connaissant pas grand chose à l'art Chicano je me suis laissée guider par la scénographie et les œuvres. 
Pour la petite histoire, le mot chicano a été employé pour la première fois en 1947 par l'auteur mexicano-américain Mario Suarez. Ce terme sera repris dans les années 60 par des hommes et des femmes d'origine mexicaine et prend alors une dimension militante à la base d'un puissant mouvement de revendications sociales et politiques.
Cette exposition, qui est constituée essentiellement de la collection personnelle de Richard Anthony Cheech Marin (réalisateur, scénariste et acteur), présente une trentaine d'artistes issus ou héritiers du Movimiento. Ces artistes sont tous engagés, leurs œuvres critiquent, dénoncent, ou rendent hommage, avec beaucoup de force.

Petit panorama en images : 





Affiches sérigraphiées par le collectif Dignidad Rebelde
Charles "Chaz" Bojorquez

Roberto Gutierrez


Roberto Gutierrez

Jaime "Germs" Zacarias
Cette toile rend hommage à Robert Lujan, dit Magu,
membre et fondateur du collectif Los Four, très connu de l'art chicano.

Vincent Valdez
Cette toile fait référence aux Zoot Suit Riots,
violentes émeutes qui ont eu lieu à Los Angeles en 1943.

Wayne Alaniz Healy
Artiste du quotidien.

Frank Romero
Dans cette oeuvre, l'artiste reprend les éléments de Back Seat Dodge'38, de l'artiste américain Edward Kienholz.

Sonia Romero
Elle utilise ici la technique de découpe au laser.
Jaime "Germs" Zacarias

Jaime "Germs" Zacarias

Comme vous pouvez le constater, les œuvres, aussi éclectiques que hautes en couleurs, m'ont transportées en Amérique Latine et au Sud des Etats-Unis et m'ont permises d'en savoir un peu plus sur l'art chicano. 
Passionnée, comme vous le savez, par l'art urbain, j'ai pu en voir un nouvel aspect et découvrir de nouveaux artistes. Cette exposition est très bien réalisée, les textes accompagnants le parcours sont très clairs et complets. Pour résumer, si vous êtes de passage à Bordeaux cet été, je vous conseille d'aller y faire un tour ! 

Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site du Musée d'Aquitaine : ici ou sur leur page Facebook : .

You Might Also Like

0 commentaires

Flickr Images